dimanche 17 octobre 2010

Tuolumne meadows : le bonheur est dans la prairie

 Tuolumne meadows est le nom d'un ensemble de "prairies" situees dans le parc du Yosemite, juste au-dessus de El Capitan...

Moins peuple que la vallee du Yose, l'endroit n'en reste pas moins magique : des forets de coniferes, des clairieres, des lacs et de tres nombreux domes de granite donnent a l'ensemble un cachet tout particulier.

 Venir grimper a Tuolumne, c'est la garantie de belles escalades dans ce cadre idyllique. Ici, on ne fait pas la queue dans les voies, le granite a beaucoup de grain donc les coincements de pieds ne sont pas obligatoires, les voies sont plutot courtes avec des descentes a pieds sur "l'envers" des domes... De quoi se regaler sans pression!


On est ici un peu en altitude, entre 2500 et 3000 metres, il peut donc y faire frais. Cette fin septembre etait pour notre plus grand bonheur plutot caniculaire, et donc sejourner a Tuolumne etait parfaitement adapte a la meteo.

Au dela de l'escalade, Tuolumne est un petit coin de paradis, enchanteur a souhait par la douceur de ses paysages. Ici, on prendra plaisir a randonner de lac en lac, on pourra meme y apercevoir un breton habituellement plageoallergique en pleine ataraxie sur les rives de sable blanc de Tenaya Lake... Ahhh, Tenaya Lake : j'imagine assez bien y passer une annee entiere, refugie a l'interieur d'une cabane de rondins posee sur la rive, occupant mes journees a lire et pecher, au son du crepitement du boi sec se consumant dans un vieux poele en fonte... Loin des artifices urbains. A noter pour mes vieux jours!


Il y a des coins sur la Terre qui, sans que la raison sache le justifier, me touchent particulierement. Ils sont peu nombreux, souvent plus doux que grandioses. La rive ouest de Tenaya Lake compte desormais parmis ceux-la, entre quelques criques bretonnes et hameaux beaufortains... 

Autour de Tenaya, du vert, du gris et du bleu. Les glaciers ont ici ordonne le paysage, ils y ont sculpte l'harmonie des formes, tout en douceur et arrondis. Un univers mineral mais sans exces, ou le grimpeur trouvera son compte aussi bien affame que repus.

Le montagnard a souvent du mal a s'imaginer a la plage, profitant du farniente au meme titre que le quidam  brillant d'huile solaire et de gras de jambon, cintre dans son horrible bouee canard... Allez savoir pourquoi ! A Tenaya, la journee au bord de l'eau a ecouter la respiration du monde passera ici comme un enchantement, et meme le japonnais de passage derivant idiotement sur le lac dans sa bouee canard (laque) vert fluo ne nous met pas mal a l'aise : nous sommes a notre place, lui c'est moins certain ( c'est vrai ca : qu'est ce qu'ils avaient l'air bete!!! les ours en rient encore!)

Bref vous l'aurez compris :

Tuolumne Meadows est un endroit ou il faut aller absolument. Tout y est harmonie. Vous y ferez des escalades somptueuses, faciles ou difficiles. Le potentiel de randonnees dans ces paysages moutonnant est immense, et de nombreux bivouacs au bord des lacs vous tendent les bras, a la porte de la "wilderness" tout americaine...

Le camping de Tuolumne est accessible (arrivez plutot en debut de journee si vous n'avez pas pu reserver) meme si l'on y regrettera malgre tout l'abscence de douches. Pour les locaux dans leurs ENORMES camping cars, ce n'est pas un probleme. Pour nous il reste les bains dans Tenaya Lake, ce qui finalement n'est pas mal non plus...

Bon : et le grimpe alors?!?
A suivre...

Aucun commentaire: