mardi 29 novembre 2011

Castletown tower, almost.

Castletown tower est une des tours les plus celebre des US, une des "classic climb" des topos d'outre atlantique. Forcement avec un profil pareil (tour de droite), difficile de ne pas suciter les convoitises, y compris la notre.


Ce sera la dans les faits une belle deception : la face nord nous est interdite par la temperature frigorifique qui y regne : dommage, il semble y avoir une magnifique ligne de fissures a l'axe des rappels. En face sud et dans notre niveau, pas tant de choix que ca. Nous prenons donc la premiere longueur de la classique "Korr-Ingals" avec l'idee de bifurquer a gauche a R1 pour une voie plus dure dont j'ai oublie le nom.


Une fois dans le bazar, non seulement la variante escomptee ne nous fait pas, mais alors pas du tout envie (fissure emplie de blocs, off-width) mais en plus la Korr se revele etre un longue et penible remontee d'un diedre unique, ouvert en son fond d'une tres large fissure. Le rocher qui la borde est curieusement recouvert d'une fine couche de rocher blanc (gypse tendance dentifrice) rendant le tout tres glissant. Bref, une escalade ininteressante.


Comme ne plus devant nous il y a une cordee de ricains qui bouine, mais alors qui bouine, d'une force improbable, nous decidons a mi voie de plier les gaules car lasses d'attendre pour une escalade qui, mis a part le sommet , n'en vaut pas la peine.


Bref, pas emballes par cette classique de l'Utah. En revanche le cadre, lui, est et reste somptueux



Si vous allez a Castletown, privilegiez les voies de la face nord, mais allez y plus tot en saison car la ca caille vraiment trop, a notre gout, pour se faire plaisir

Aucun commentaire: