samedi 24 juillet 2010

"Face au large", joyau du Mont Blanc

" Face au Large" est une oeuvre de Michel Piola, qui parcourt la face sud ouest de la Varappe en son centre, en plein dans le bastion et les énormes surplombs qui le strient.


En grimpant "Et je suis le vent", sur la gauche de la face, nous ne pouvions qu'être happés par cette voie et l'ambiance du bastion.



Nous y sommes donc retounés, pour grimper "Face au large"









Autant le dire tout de suite, on est la dans la catégorie des voies hors concours... Il y a les voies ****, et puis il y a celles ou les étoiles ne suffisent plus.


Quelques longueurs dans le socle, pas des plus simples, et puis c'est parti pour une envolée de toute beauté dans l'immense et imposant bastion de la face.La le granite y est tout simplement ahurissant, assez loin de ce que j'ai pu voir jusqu'ici dans le massif du Mont Blanc.



Je ne suis pas certain de m'étendre en commentaires, car a part multiplier les superlatifs, je ne saurais trop quoi dire. Granite du Mont Blanc? en est on certain? quelle voie! MAIS QUELLE VOIE! Assurément une des plus belles voies que j'ai pu faire au mont blanc, une des plus belles voies que j'ai pu grimper jusqu'ici. Une escalade lumineuse, une journee exceptionnelle comme celle dont se souvient 20 ans plus tard.


Ici il s'agit de grande escalade, de belle escalade à laquelle tout grimpeur de granite ne l'ayant pas parcourue doit désormais penser. Débrouillez-vous : vacances, week end, nuit, jour, débrouillez vous mais allez grimper cette voie, et dites m'en des nouvelles.


Une voie miraculeuse.
400 mètres, ED, 6b+ obligatoire
6a,6b+,6c,6a+,4a,6b+,6b+,6c, 6b+,6b,6a+
Prévoir un bon jeu de friends et coinceurs, avec 2#3 et 1#3.5. Dans L8, un relai intemédiaire (spit + sangle) est pr2sent mais le vrai relai se trouve 8 mètres au dessus, dans une belle niche confortable. La descente en rappels est possible éais je conseille de descendre par les rappels de "Eole danza per noi", c'est bien plus confortable.
Ju, Figolu, merci pour ce beau voyage au long cours.

Aucun commentaire: