jeudi 22 juillet 2010

Aiguille Sans Nom : Don Quichotte



La face sud de l'aiguille Sans Nom est directement adossée au refuge. L'approche est donc des plus rapides, puisque en quelques enjambées on est aux pieds du bazar.

Ce cirque plein sud chauffe dés le matin, garantissant des escalades possibles en string toute l'année... Non, là je m'égare un peu.











La première longueur nous colle rapidement au boulot. J'ai l'honneur d'ouvrir le bal et ce 6b de bon matin me réveille les zygomatiques de manière "appuyée".



Quelques pas, et puis c'est parti pour un run-out dans une large fissure improtégeable. Moi, à peine éveillé, un peu secoué par l'altitude, je ressors de L1 en halletant comme si j'avais piqué un 100 mètres. ça promet pour la suite.


Rien de bien méchant en réalité, car c'est bien L1 la plus difficile. Ensuite plus on monte, plus ça se calme.




On découvre rapidement que l'on est dans un véritable nid, que dis-je, une nursery à beau caillou.
C,est du Mozart!






Stupéfaits par un passage digne des plus beaux taffonis Corses, nous entonnons un hymne d' I Muvrini, la main sur l'oreille. Dans ces conditions, difficle de grimper.


















Et ça déroule, granite fauve, fissures et rocher sculpté : mais ou sommes nous donc tombés???


















Bon, voici une très belle voie, très bien pour se mettre au diapason du lieu. Pour l'équipement, RAS si ce n'est une curieuse dalle improtégeable et improtégée à L6



Don Quichotte, ED-, 300 m.

6b, 6a+, 6b, 6a/A0, 5b, 5a, 6a, 6a, 4



1 commentaire:

Anonyme a dit…

Magnifique... et si en plus les gars font le ménage et le café..