lundi 4 mars 2013

Changement d'essence

Après les épicéas de Belledonne, les hêtres du Vercors, les pins cembro de Chartreuse, cet hiver propice au ski en sous bois ne nous avait pas encore offert le fin du fin, le nec plus ultra, la gelée royale du ski en forêt... 
J'ai nommé les mélèzes.


Le mélèze est l'ami du charpentier, de l’ébéniste, voire aussi du skieur. Lorsqu'il est planté clairsemé, le jeu de la descente consiste à en titiller les bosquets. 
Lorsqu'il est planté serré, il a l'intelligence de toujours laisser assez de place au skieur. 
En bref, le mélèze est un chic type.


Pour trouver du mélèze proche de Grenoble sans faire trop de route, il y a la Maurienne. 
Quand en plus on y trouve la bonne neige, la solitude et puis surtout, surtout, le gîte, le couvert et la générosité, on touche alors au sublime.

Ce jour là à Grenoble c'était la centrifugeuse météo.

Ce jour là à la Chible, c'était du tout bon.

Aucun commentaire: