jeudi 23 avril 2009

Un Davin pour la soif


J'avais passé une petite annonce pour débaucher quelqu'un ce jeudi, nounours a répondu présent.

Je propose donc un Davin pour étancher ma soif, déclenchée par les averses à répétitions qui plâtrent les pentes de l'Oisans un peu plus à chaque chute. Le Davin est pil poil ce qu'il me faut : c'est joli sans être franchement raide, et vu mon entrainement en pente cette saison, ça m'ira bien.

Dodo au casset sous les mélèzes, ski dés la voiture, remontée du vallon et puis ski sur le sac, crabes...
On remonte le couloir par la branche de droite, profitant d'une trace déjà faite, puis on rejoint le haut de la sortie directe en remontant le glacier. Le vent du nord nous cueille, on encapera donc la descente sans demander notre reste.











Mais c'est de la pôpô??? Ben oui, avec tout ce qu'il neige en altitude depuis deux semaines, ça ne pouvait pas être autrement en versant nord.

C'est ce qu'on visait, c'est ce qu'on a eu. Le couloir est goulotté à partir du milieu mais la contre pente en rive gauche permet une descente plaisante sur quasiment toute la longueur du bazar.






Pour moi c'est parfait : la raideur de ma cheville me gêne un peu mais cette aventure me permet de reprendre un peu confiance : ça tient!
Du coup il faut fêter ça dignement : les Leffe trempent au frais depuis la veille dans le torrent, le ciel est bleu, les oiseaux gazouillent : allez tchin tchin!
Peut etre la première et dernière sortie de l'année, sans doute l'heure de la retraite pour mes BD CrossBows dont une carre fait trop grise mine pour espérer continuer l'aventure...


Ces skis auront fait leur première sortie au flambeau des Ecrins, leur dernière au Davin, et entre les deux m'auront accompagné au Groenland dans les plus beaux couloirs de la Création... Ils ont eu une belle vie, sûr!
Allez, pour les motivés et les valides: bon ski, y'a encore plein de grandes pentes de l'Oisans à skier, tout semble en condition cette année. Gaaaaazzzz!

Aucun commentaire: