mardi 14 avril 2009

Attention aux Crocus!

La Peyrouse ce n'est pas seulement le nom du grand naturaliste explorateur du XVIIIème, c'est aussi le nom d'une "butte" qui surplombe Laffrey. Et en hommage au naturaliste, Julie et moi sommes partis observer de près les crocus qui en tapissent les pentes en cette mi avril. Accessoirement, nous y sommes allés en vélo.



Qu'elle était jolie cette montée en versant Est : au départ de Notre Dame de Vaux, la petite route du chalet de l'As chauffe dés ce matin, et les odeurs de genévrier donnent à ce chaud versant un petit air presque provençal.




Doucement mais surement, on atteint l'épaule nord de La Peyrouse. Le parcours roule presque intégralement, mais quelques névés retors nous obligent à une gymnastique de circonstance. Heureusement que j'ai un peu l'expérience de l'évolution en milieu alpin, car sans ça nous aurions tôt fait de nous perdre dans ce dédale de séracs surplombants et crevasses béantes.

Les névés persistant en versant ouest nous permettent d'improviser sur les chemins du versant est. Dont acte! Julie fait ses premiers tours de roue en descente, et le terrain est peu propice au vieux cadre Décath ressorti pour la circonstance.

Désormais passionnée de neige après un hiver "découverte" des miracles du ski, je la surprendrai même à se jeter la tête en avant dans les quelques plaques blanches parsemant la prairie. Bon, il est vrai que des pneus lisses et de bon vieux freins à plaquettes ça n'aide pas à maîtrise les trajectoires.


La fin de la boucle saute de hameau en hameau sur de jolis sentiers bien roulants, et nous ramène comme par hasard à la terrasse du sympathique bistrot de Notre-Dame. Jésus Marie, nous avons pêché : au soleil, tranquilles, on a savourés bières et demis...
Bravo julie pour cette héroïque première! Et le Slayer existe aussi en rose...

Aucun commentaire: