samedi 19 septembre 2009

La rock n'roll altitude

Mais quel est donc ce concept?
La rock n'roll altitude, c'est peut être simplement l'envie d'aller grenouiller en montagne quand tout encourage à rester en plaine. Ce samedi en Lauzière, je découvre étonné que l'été se termine. La montagne a commencé sa mue et je ne m'en étais pas rendu compte : les herbes y sont désormais jaunes et sèches, les myrtillers rouge feu, la lumière redevient belle.

La dernière fois que j'étais allé au Faux Gros Villan (quel nom!) c'était à skis et j'avais repéré ces piliers de beau granite. Renseignements pris, il y serpente effectivement quelques voies, courtes mais sur un caillou prometteur.
Ce matin je propose donc à Figolu d'y aller faire un tour. Le soleil brille, banzaï!



Et bien pour une bonne surprise, c'en est une! De belles longueurs, du beau granite, des coinceurs qui piaffent. Nous commençons par les 3 longueurs de "Rock n'roll altitude" (6b, 6c+, 6b)pour tester les lieux : escalade exigeante, equipement parfois aéré sans possibilité de protection, très beau rocher mais qui croustille dur faute de passage. Je pense que ces voies sont rarement faites.

Retour au sol, pique nique plutot frais dans les nuages qui débordent de la crête, puis nous partons au pif sur un beau pilier de granite jaune où nous aperçevons quelques relais à 1 longueur du sol. Je n'ai pas ces voies dans mon -ancien-topo, si quelqu'un connait les cotations je suis preneur.
En allez et retour, nous nous offrons trois splendides longueurs à protéger ou presque, sur un granite raide et physique. Certains pas, osons la comparaison, rappellent l'escalade des voies des flammes de pierre : ça chauffe les bras!
On grimpe sans trop vraiment savoir ce que l'on fait, les passages oscillant entre ce qui nous semble être du 6b+ (voie de gauche, quelques spits tout neuf) et du 6a+ sur la droite.
Et voilà : si vous cherchez de la couenne en granite sur coinceurs, c'est là, c'est beau, c'est exposé sud et ça vous tend les bras. Je pense qu'il existe plein d'autres voies dans cette paroi, sans doute plus faciles, et sans doute en reste-t-il également à ouvrir. C'était bon de retoucher le granite et de coincer les poings dans des fissures. Pas de doute, la grimpe en granite sur coinceurs, même si ça rouste, c'est la grande classe!

Le froid nous rattrappe : 9° au parking, je comprends pourquoi on frissonnait là haut. Merci pour la promenade, bonjour à cette Maurienne qui n'en finit pas de m'étonner. La montagne à cette saison redevient calme, les refuges ferment (même celui de la Dent d'Ambin;o) c'est le moment d'aller s'y perdre. Vive l'automne.
Ps : je me suis permis d'installer une chasse d'eau au franchissement du surplomb en 6c+ de "Rock n'roll..." 30 cm de cordelette sous le spit en sortie du toit aideront sans doute les suivants dans un mousquetonnage qui, sans ça, m'a semblé bien expo... Dieu me pardonnera sûrement.

Aucun commentaire: