dimanche 2 septembre 2007

Joyeux anniversaire - acte 2

Après une -courte- nuit dans un pré de La Bérarde, nous partons vers l'arête Est du Pic Gény. Une course belle et facile. Aujourd'hui, pas de performance alpinistique en vue.

Le ciel bleu, une belle course partagée entre amis, le bonheur de croiser notre cher Oisans, tout ceci constitue des raisons ma foi bien valables.

Après une marche d'approche au petit jour, nous nous élevons le long de cette arête, inondée de soleil, sur un rocher étonnamment bon : l'oisans nous habitue plutôt au pire dans ce registre de difficulté.

Tant mieux! Nous prenons notre temps, derrière nous Jeff et Pat nous suivent à leur rythme.

On oublierait presque que le soir nous devons être à Grenoble pour l'Acte 3 de l'anniversaire : une grosse fête surprise chez ilario, à l'initative de Catherine. Pendant que nous grenouillons dans les montagnes, ça s'active dur en cuisine. Ilario, bien sûr, ne se doute de rien.


Ca monte plutôt tranquillement sur cette arête facile. Nous sommes dans la catégorie "course grasse matinée" alors forcément ça me change. J'ai envie de courrir dans ce terrain tout simple.



Derrière moi, la face ouest du dôme de neige me rappelle d'autres souvenirs. Ici, rien à voir... un autre monde.

Apres 4h30 sur l'arête, nous débouchons au sommet. J'entends par là : nous débouchons une bouteille.


Merci Pat : le Pinot vendanges tardives allait à merveille avec le saumon.

La suite? Une redescente et une fin de journée "Oisans". 1800 mètres de dénivelée +, d'une vallée à l'autre. Ensuite, il faut faire du stop pour remonter chercher la voiture. Puis on roule, on roule, les téléphones chauffent "oui, on est en route, il arrive, ok, préparez vous". Rendez vous à Domène : une trentaine d'amis, des grandes tables dans le jardin, des sourires, des yeux qui pétillent autant que le champagne, des chansons, des photos souvenirs de 50 années bien remplies. On rentre tard, on a fait une grosse journée, 50 journées en une.

Tu n'aurais pas eu 50 ans, cette journée n'aurait pas existée. Alors joyeux anniversaire, un grand merci et bravo, Mr ilario.

Aucun commentaire: