lundi 27 août 2007

Chartreuse - Eperon des pins

Un dimanche tranquille en Chartreuse à grimper avec Julie.


Retour à l'éperon des Pins où nous avions pris un but il y a quelques temps : la voie a été déséquipée et je ne le savais pas...


Cette fois-ci nous revenons armés avec le matériel approprié. Avantage du but déjà pris : nous ne perdons plus de temps à l'approche car nous suivons nos "souvenirs", plus utiles que les descriptifs de certains topos un peu approximatifs.

Quelques pitons ça et là, un rocher qui demande par moment quelques précautions, et qui sur le haut est très joli... Que demander de plus? Ceci suffit a notre forme du jour et à ma fatigue de la veille.

Julie dans les cannelures de L5.







En sortie, 60 mètres le long d'une vaste fissure, les pieds coincés dans une cannelure géante : de très jolis passages dans une difficulté modérée (5+). Julie négocie ceci avec une facilité qui fait plaisir à voir. Encore un peu d'apprentissage du "vide" et ce sera tout bon ;o)

Pour le reste, je m'interroge sur les motivations qui peuvent pousser quelqu'un à aller déséquiper une voie comme c'est le cas ici. Les -quelques- tiges filtées amputées affleurent encore dans les longueurs, on ne peut pas franchement dire que le rocher ait retrouvé sa virginité. la voie est certes agréable sur coinceurs, l'eut elle moins été avec quelques spits???



S'il y en a une qui se moque bien de ces stériles querelles de grimpants, c'est la volante abeille. Un spécimen d'une rare taille rencontré ici à La Bâtie.





La Chartreuse révèle encore de sacrées surprises!



Bzzzzzzz......... ça fait froid dans le dos.

Aucun commentaire: