mardi 10 juin 2014

Du nouveau à la Mamule

Quelques délicieuses longueurs dans le rocher parfait des Aravis. 
Sans doute ma référence en matière de calcaire, avec celui du Verdon bien entendu.
Sauf qu'ici c'est plus près, plus haut et potentiellement plus frais.


Une voie nouvelle de Michel Piola, dans l'esprit de sa célèbre voisine "l'oiseau de feu".
Pas trop de commentaires, volontairement. 
Je n'étais pas remonté la haut depuis 2006, j'avais presque oublié la perfection du rocher que l'on y trouve.
Ceci nous fait oublier la blancheur d'un ciel caniculaire, lumière blafarde, pas de quoi exciter un photographe. 
Fermez le banc!

Aucun commentaire: