dimanche 4 novembre 2012

Une Punta Massimo a contre temps

Allez, puisque l'hiver semble la, un dernier petit coup la haut, au beau pays du granite.
Je suis monte cet ete grimper du cote de la tour des Jorasses, un des derniers coins du massif ou j'avais envie d'aller "decouvrir" de quoi il retourne. L'envie d'aller en decoudre avec "Etoile filante" est bien la, mais le niveau lui l'est un peu moins... Nous partons donc dans l'idee "de voir sur place", avec une sortie de secours possible du cote de la Punta Massimo et ses voies nouvelles.

L'enorme pilier qui descend de la pointe Walker. Les voies sont sur le flan droit.


La seule chose interessante a Boccalate, soyons clairs, c'est la vue. Pour le reste, on peut considerer que ce refuge est desormais abandonne, aussi curieux que cela puisse sembler vu la ou il est place. Ouvert a tous vents, humide, plus entretenu... bref, on est loin de certaines ambiances bucoliques du versant italien. Passons.

Retour sur la moraine pour recuperer le matos laisse la veille, y a plus qu'a porter et a grimper.


L'approche pourrait paraitre tranquille, a mon sens il n'en est rien : ce serait oublier les seracs du haut des Jorasses qui surplombent la combe que nous remontons. L'entonnoir se fait de plus en plus etroit. Je n'aime pas ca. Il faut grimper au plus vite.

Nous nous arretons donc sous la punta Massimo, a gauche de la tour des Jorasses.
Vu du bas, il y a de quoi grimper. Il est vrai que la tour des Jorasses fait aussi envie...

Trois voies parcourrent la belle.
A l'attaque, nous  n'avons pas le choix : il nous faut bricoler pour prendre pieds sur le socle : recul glaciaire, equipement franchement discutable...

Nous nous elevons par L1 de "Horyzon vertical" puis bifurquons a gauche pour se mettre dans la voie "Jim", plus soutenue.


La grimpe devient alors plus difficile, avec du 6c+ a negocier qui nous donne quelques occasions de crisper. Si vous avez des "offsets" prenez en quelques petits/moyens. 4 longueurs dans la voie "Jim" puis nous bifurquons a nouveau a R6 pour sortir par les dernieres longueurs de "Horyzon vertical"

Si jusqu'alors la grimpe pouvait sembler classique, peut etre pas au point de meriter le deplacement, nous enchainons sur le haut deux longueurs d'anthologie en fissures, 6b puis 6c, dans un incroyable granite fracture et sculpte a la fois. Fantastique!

Votre serviteur en termine avec la voie, heureux :-)

Si vous aimez la solitude des grandes escalades, allez la haut plutot qu'a l'Envers des Aiguilles, meme si le potentiel est bien moindre. Il vous faudra oublier les ambiances cosy du refuge, et finalement le bivouac sur le haut de la moraine est peut etre une bonne option. Les longueurs du haut sont majeures, les longueurs du milieu sont difficiles, les longueurs du bas sont quelconques. Ci dessous le topo, pas edite a ma connnaissance.


Aucun commentaire: