mardi 1 mai 2012

Grimpe a FinaleBorgo : la dolce vita

Pour un peu on se croirait presque au printemps.
Le soleil nous tendrait il enfin les bras? Nos bras a nous vont chauffer un peu, printemps ou pas, durant ces quelques jours d'escalade a Finale, sur la cote italienne. Si vous ne connaissez pas, vous trouverez la un des plus gros spot de couennes d'Italie. 135 falaises reparties dans un mouchoir de poche, des centaines et des centaines de voies, sur un calcaire globalement delirant style Buoux mais en plus travaille.

Avant, pendant, apres : les pastas et autres rejouissances dont les locaux ont le secret.


L'escalade y est assez souvent renversante, avec de nombreux sites a l'interieur d'immenses cavites creusees par l'erosion. Certaines falaises ressemblent a ce que l'on trouve au Cap Canaille. Ca permet d'une part de tirer les bras, et d'autre part de grimper a l'ombre.


Tres peu de gens dans l'ensemble, assez curieusement. 15 a 30 mn de marche pour acceder aux sites, et hop c'est parti. De la tres belle couenne, avec une majorite de voies entre 6b et 7b.

Autour de la grimpe, oubliez l'affreuse Finale Ligure pour lui preferer la medievale FinaleBorgo. Les terrasses y attendent les grimpeurs -et les nombreux vttistes-

Une bonne adresse pour loger si vous  n'avez pas envie de bivouaquer dans les grottes : courrez a la Ca del Alpe. Calme absolu, vue sur la mer, cuisine italienne loin du flux touristique. Rien ne vaut un bon petit dej au soleil avant d'aller grimper.


Pas si pire comme bivouac...

Nous n'en doutons plus : les italiens savent vivre.

Falaises visitees a titre indicatif :
- Rocca di Perti, Placca Piotti : superbe
- Placca del case valle : courtes mais belles voies a gauche
- Rocca di Corno : magnifique (surtout la "zona rossa")
- Bric Scimarco, Antri Rossi : des trous, des colonettes, du devers, que dire?

Aucun commentaire: