dimanche 1 avril 2012

L'irresistible attraction...

On peut bien evidement trouver les montagnes encore bien blanches, ce qui est tout particulierement vrai en Savoie. En Isere, ca sent franchement le printemps.


 Qui dit printemps dit... Presles! Retour sur cette belle falaise ensoleillee, pour une premiere incursion en 2012. Tranquilles, au soleil, au calme... L'idee etait de rimper "plus haut" mais le vent nous pousse a rester en bas. Presles  nous consolera.


Si le Thurifere est solitaire, nous sommes bien deux. Voie tranquille, ou l'on pourra mettre entre parenthese les deux dernieres longueurs. Pour le reste, du beau rocher entre 6a et 6c, et un equipement plutot gentil.


Qu'il est bon ce soleil, les tongues ne sont pas loin.


Pas loin, certes, mais bien vite oubliees.
Une petite viree en Vanoise avec l'ami Fred, grenouiller dans cet ocean des glaciers de la Sache.


Un versant nord-est immense, que nous imaginons empocher a la journee en A/R pour coller avec le timing du jour.


Mais bigre, c'est long ce bazar! Les 2000m. de denivelee a 3600m. d'altitude, avec les crabes, la corde et tout le tintouin ca devient vite fatigant. Sauf pour les 3 spermatozoides que nous apercevons au loin qui, non content de sortir d'une Pierra Menta, courent encore avec la Patrouille des Glaciers en tete.


Nous ne boxons pas dans cette categorie, assurement. Moi encore moins : poids + chaleur + grimpe la veille = gros mal de cuisses sous le sommet.  Il est tard, en bas ca chauffe : allez hop, tout le monde en bas. Le sommet sera pour une autre fois. Le Mont Blanc, lui, nous observe et rigole bien!

Aucun commentaire: