dimanche 8 janvier 2012

Bleu rime avec poudreux

Apres quelques sessions en gris et blanc dans les brassees de poudre du Beaufortain, il nous tardait de prendre une bonne dose de ciel bleu avant la fin des rejouisances. En route pour le 05 et ses vallees tranquilles, la tempete de nord ouest semblant devoir trouver plus forte qu'elle en la barriere des Ecrins.


Et pourtant : si les nuages se sont arretes plus au nord, le vent lui n'en fait qu' a sa guise. Tempete de nord ouest sur la belle neige fraiche : mais que diable va-t-il nous rester???


Et pourtant : par trois fois, les choix sont les bons. Nous nous interdisons le nord car c'est certain, la neige y sera cartonnee. Nous privilegions les versants sud avec, confessons-le, une legere tendance a lorgner sur les contrepentes sud-est ou sud ouest.


Et voici comment l'on passe trois jours a tracer dans la poudreuse en plein soleil.
Jamais une trace a la montee, les cuisses ont chauffe.
Jamais une trace a la descente, les semelles ont chauffe.


Aux versants nord deplumes, les versant sud repondent par quelques hectolitres de poudre, pour peu que l'on aille pas trop titiller sous les cretes devenues dangereuses. 


Drole comme en quelques jours on a deja allegrement depasse notre stock de poudreuse de la disette de l'hiver dernier.


Mention speciale aux pentes superieures du Roc Diolon. Legerement sud-est, elles offrent une descente fantastique avant de plonger dans les contre-pentes du verrou des Pisses (montee secu en rive droite, descente en neige encore froide rive gauche)


Le privilege de ceux qui tracent se mesure a la descente. Lorsqu'il n'est qu'a choisir sur 1500 metres dans quelle combe ou sur quelle contre-pente on ira glisser, on touche au sublime.


 L'embetant, c'est lorsque cela se repete. Deuxieme mention speciale pour la petite Autane. La face nord on l'oublie, le vent l'a ravagee. La face sud on l'oublie aussi, ca a deja trop chauffe. La face sud-est par contre, on commence a la regarder avec interet.


Et plus encore, le flanc droit (orographique) de cette face. Ici on es plein Est, quasi nord-est dans certaines contre-pentes. Alors qu'en face les touffes d'herbes affleurent, ici c'est l'orgie entre les melezes.


C'est infernal.
Tout ca pour nous tout seuls, au seul prix de quelques contractures dans les quadriceps a force de tracer...


Contrat rempli...
Globalement, les quantites de neige dans le 05 semblent bien ridicules par rapport a la mousson qui s'est deversee sur les alpes du nord. En attendant le retour du beau, il y avait la une tres belle alternative dont nous n'avons pas fini de nous rejouir. Quel debut d'hiver! Sans doute pour nous consoler des vaches maigres de l'anne derniere...

Aucun commentaire: