mardi 12 juillet 2011

Des globules et des fissures


Des globules, car quand on reste 3 jours en haut, forcément on en fait. C'est le docteur qui le dit!
Des fissures,  car quand on grimpe 3 jours en haut, forcément on en fait. C'est le grimpeur qui le dit!

Malgré une météo incertaine et peu engageante, nous parions sur notre bonne étoile et tentons un petit séjour autour d'Argentiere. Ca fait bien longtemps que je ne suis pas retourné là haut en été et ça change des traditionnels Charpoua / Envers / Plan de l'aiguille.

Un parcours presque sans faute météo, de belles trouvailles, des gardiens supers gentils : ma foi il eut été dommage de se priver.



Si ça tente certains, la belle et large fissure en arrière plan sur l'image ci-dessus reste à ouvrir. Big Bro conseillés!




La plus belle découverte restera assurément "les 40eme rugissant" au Minaret, une voie de qui vous savez. Du granite fauve, des fissures raides, de grandes envolées de 40 metres sans un spit, bref de la belle et vraie grimpe en granite digne de certaines ambiances des flammes de Pierre, en plus court toutefois.





La voie est tracée sur la photo ci-dessous.


Cotée EDinf, cette voie déroule ses 6 longueurs dans une face prenant le soleil dés le matin. Prévoir un jeu de friends complet jusqu'au Camalot #3.5 (old school!), doubler les tailles petites + petits stoppers. la voie démarre en haut d'un cone d'éboulis (pointillés sur l'image) et part en ascendance gauche droite puis droite gauche (les deux seuls spits de la voie sont au départ). Attention, il conviendrait presque de rajouter un spit ou un extra plat (Michel?) avant le premier spit car la chutte au sol n'est pas loin. Ca passe en l'état mais méfiance.

D'autres trouvailles non loin du refuge, à l'aiguille du Plateau avec une voie Piola dont le nom m'échappe au moment ou j'écris, à droite du grand diedre central ("A coté de la plaque"???)  malgré un commentaire peu avenant de l'ouvreur, les quelques longueurs parcourues avant la pluie nous ont semblé très belles. Et puis grimpe tranquille mais néenmoins très belle à l'aiguille du Genepy dans "Mort de rire", une voie cotée TD+ mais vraiment facile dans laquelle nous avons courru. Ici, les ouvreurs ont un peu abusé des spits à notre gout, et quelques dégaines + quelques coinceurs petits et moyens suffiront. Le rocher est toutefois magnifique.






Un salut tout particulier aux deux gardiens du refuge, franchement au dessus de la mêlée et qui essayent de faire au mieux avec les moyens que le CAF leur met a disposition. Bref, ils se démènent pour faire de cet affreux refuge d'Argentiere un endroit chaleureux et convivial et c'est réussi. Alors même si vous optez pour l'otpion bivouac, allez leur prendre une biere ou un crumble, c'est amplement mérité et ça les fera vivre.


1 commentaire:

lou pape a dit…

La classe !

Yeah ! je veux bien etre second de corde !.... quand le pied ira mieux :-)