jeudi 25 novembre 2010

Saleté de crabe

Pour Pierre j'aimais son sourire et sa bonne humeur. J'aimais aussi aller prendre un plat du jour dans son resto, en face de la gare, à la bon'heure. Entre deux plats on le sortait de ses fourneaux et on parlait du beau calcaire de Presles et des alentours.

Pour Gérard, j'appréciais son altruisme : quoi d'autre pouvait le motiver à faire ce beau travail de recueil et de diffusion de ce que l'Oisans compte d'actualité alpine? Quel grimpant du Dauphiné ne s'est il pas un jour renseigné sur les dernières news de la Ice Fall connexion???

A tous les deux, merci pour ce que vous avez été.

Aucun commentaire: