lundi 12 juillet 2010

Entre les gouttes





Quand Meteo France indique dans son bulletin des "risques de débordements de torrents", forcément on se dit que les orages vont être violents... On hésite alors à enclencher la logistique inhérente aux escalades d'altitude.

Le choix est donc assez vite fait, et vient prolonger cette série d'escalades buccoliques engagées la semaine dernière à Ablon






Ce ne sera donc pas du beau granite mais du beau calcaire : quelle déception ;o)

Le chainon de la Pointe Percée regorge de perles, et même si je commence à avoir engrangé pas mal de "croix" dans mon topo, il reste encore de quoi découvrir.
Au Rocher de la Salla tout d'abord, dans la voie "Eugène Martin". Une belle escalade qui longe (parois presque trop) sa voisine Sallam'Alleikoum. Comme sa petite soeur, celle-ci se déroule sur un superbe rocher, alternant des longueurs très techniques tout en placement et des murs déversants sur gros bacs.
C'est très beau même si ça manque un peu de gaz. Je vous conseille de monter un picnic à la vire (que dis-je : à la terrasse!) et ensuite de faire l'une des deux voies, redescendre à la ripaille puis d'enchainer la deuxieme voie. C'est là que le caillou est superbe, et ça évite de regrimper les 3 longueurs du socle. Au total que de très belles longueurs entre 6b et 7a. RAS pour l'équipement, irréprochable.
Et ça continue avc LA falaise du coin, alias Gramusset. Peut on raisonablement passer une saison de grimpe sans effectuer un pélerinage à Gramusset? D'aucuns s'y sont essayé, on les a retrouvés pendus à leur chasse d'eau.









Ce n'est pas de chasse d'eau qu'il s'agira pour nous, mais de spits : pendus au spits dans le dièdre déversant en 7a+ de "Sorry Angel". Un rocher pas si "gramussesque" que ça mais une escalade renversante, puisque le topo parle de 7 mètres d'avancée pour franchir le dévers.

Pour secouer, ça secoue! Dièdre+fissure+dévers plein gaz c'est un cocktail toujours efficace auquel nous ne dérogeons pas.
Superbe longueur, même si avant de l'enchaîner il faudra avoir une bonne marge physique.





Ce qui est bon c'est que cette longueur fatigue presque autant à la descente, où le rappel dans un tel dévers devient assez banzaï. Si vous avez un shunt, c'est le moment ou jamais de vous en servir, et surtout sans oublier de cliper les point à la descente.




Sinon? gaaaaaaaazzzzzzz.......







1 commentaire:

Guillaume a dit…

Salut,

En arrivant sur les coups de 12h30 ce Dimanche à la Paroi de Gramusset, (pour aller faire "Sens Unik"), nous avons vu trois individus dans "Sorry Angel" un peu au taquet apparemment :-) C'était donc toi et deux amis ? Tu parles du physique pour enchainer la longueur, elle reste vraiment plus dure que certains 7a+ que tu aurais déjà grimper ?

Bonne continuation
Guillaume --http://webmontagne.fr--