jeudi 27 mai 2010

Orco : Nautilus




Une voie de chauffe, comme toujours : Nautilus, une classique de la paroi du Sergent. On rejoint le départ de la voie en passant aux pieds du Sergent, puis en 5mn à droite apres une courte descente, on y est. Attention : le topo, pas très explicite à mon gout, distingue en deux croquis (bas et haut) ce qui en fait n'est qu'une seule voie interrompue par une large vire herbeuse...

Après un départ en 5b comme on n'en fait plus, la voie remonte un système de fissures / diedres de toute beauté et permet d'accéder à la vire.





En toute simplicité, c'est la grande classe dans ce niveau de difficulté.

Sur la vire, il faut traverser environ 300m vers la droite pour rejoindre la suite. Nous, surmotivés, attaquons la deuxième partie par un dièdre parfait qui abrite une nouvelle voie, et qui cote 7a d'après le guidos italien qui grimpe dans le secteur.


Echange de coinceurs avec le guide, lui part devant avec son client qui nous laissera le matos en place. J'avoue être plus à l'aise avec les friends déjà posés vu le caractère "ardu" de l'entreprise : fissure parfaite au fond d'un dièdre, bord droit de ce dernier ultra lisse, il faut sortir du registre des grattons et coincer tout ce que l'on peut dans la fissure. Splendide!


Nous découvrirons à ce stade L'ARME ABSOLUE... mais j'y reviendrai dans un post prochain.


Bref, avec ou sans 7a (relai commun), Nautilus est une superbe voie peu difficile mais où les coincements sont obligatoires. A faire!

Nautilus : 5b,5a,4c, 5c+(ou var.7a),4b,6a. Double jeu de friends jusqu'au BD#3.5

Aucun commentaire: