lundi 5 octobre 2009

Charybde ou Scylla???


Chartreuse encore et toujours : le beau appelle le beau, et lorsqu'il est à portée de main, rien ne sert d'aller le chercher ailleurs.

C'est non sans une certaine émotion que je sors de la voiture sur le parking de Rocheplane : sous mes yeux, la terrasse du centre de rééducation aujourd'hui désaffecté, terrasse ensoleillée où en octobre dernier je prenais ma ration de soleil quotidienne en regardant, pensif, les rochers du midi...
Un an plus tard j'y reviens, cordes dans le sac. Bertrand et moi lorgnons du coté de "Charybde en Scylla", une voie sérieuse des rochers du midi.

Le ton dans la voie est très vite donné : rocher raide, sans concession, les bras à froid se font cueillir par un 6c+ retord; il en va ainsi pendant les 4 premières longueurs. J'ai trouvé ça vraiment difficile, et j'aurais rajouté volontiers un "+" à chaque cotation annoncée. Est-ce le trop plein de granite qui me fait bouiner de la sorte dans les mouvements difficiles??? je ne sais pas.
Toujours est-il que dans la longueur en 7a, en tête ou en second, c'est pendus sur un étrier que Bertrand et moi passons le "crux"...

Que l'on m'explique comment il fallait faire, ça m'a semblé mutant!

A partir de la 5eme longueur, les cotations m'ont paru redevenir normales. A moins que ce ne soit la phase d'échauffement qui s'achevait...
Je retiendrai les fantastiques 6eme et 7eme longueurs, sur un rocher digne de Gramusset ou de l'Escalès, assez unique pour ce que je connais de la Chartreuse. Bertrand, qui s'en revient d'un séjour au pays des Burgers, a les bras englués de ketchup.
Je prends la suite des opérations mais je me sens bien : l'été plutot actif se fait sentir et les bras ont de la réserve. Escalade dans la brume d'une après-midi, où la sortie sur le plateau au soleil ne se fait que d'avantage désirer. Je déroule.
Des baskets ou du pic nic, nous avions choisi d'emmener le pic nic. Détente, fromage, farniente, soleil, douceur, quelques instants passés sur le bord du monde à jouir de notre itinéraire.
Au fond, évident, un Mont Blanc aguicheur nous fait de l'oeil... Quelle belle journée d'escalade, quelle belle journée d'automne! Life's good!
Charybde et Scylla, 300m.
6c+,6c,7a,6b,6c+,6c,6c+,6b+,6b
Descente en rappel possible jusqu'a R5, au delà descente par "Brume d'été"
Je conseille l'étrier pour L3, au cas où...

Aucun commentaire: