dimanche 18 janvier 2009

Les copains d'abord et les cartes à l'envers


Habituellement quand on lit une carte et qu'on est un skieur de montagne, on fuit les domaines skiables. Quand on est convalescent, c'est l'inverse : on vise les itinéraires hors piste à la montée, pour ensuite redescendre sous les pylônes. Dément non?
Profitant d'un séjour à La Grave pour cause de session unplugged, j'avisais mes trois compères d'une "sortie" possible pour mon grand corps malade. Ni une ni deux, nous voila ressoudés, tous les 4, la dream team du couloir arctique, aussi vrai que mes 4 lombères se ressoudent elles aussi.
Nous nous enfonçons donc derrière le domaine skiable de Monetier au coeur d'un froid vallon où la neige est restée poudreuse. L'équipe se cale sur mon rythme, plutot lent par rapport à notre habitude. ça fait 4 mois que je n'ai pas fait un vrai effort d'endurance, et je le sens, c'est indéniable.


Alors on y va tout tranquillement, au rythme du plus lent.

Comme je le redoutais un peu, ma cheville gauche me gêne vraiment dans un sens de traversée, les conversions sont plutot "raides" mais peu importe, nous somme là tous les 4, en montagne.


Comme c'est bon d'être là, de retour. Je trouve un rythme, je m'y cale, et je monte en me délectant de tous les alentours. Jeff, Pat et Lari me font une belle trace, je n'ai plus qu'à suivre. Le soleil est presque chaud, le ciel est bleu, la vie est belle.
1200 mètres de montée, mes premiers depuis septembre. D'habitude ça me fait toujours marrer les gens qui affichent leur dénivelée. La quantité ferait elle la qualité? Mais là je dois confesser que suis tout heureux en regardant mon compteur. Mes cuisses chauffent un peu mais le rythme n'est pas si catastrophique que ça, j'ai quelques bons restes.
Les pentes vierges alentours sont nombreuses (mais où sont les skieurs depuis le temps qu'il n'a pas neigé???). Les copains et moi faisons semblant de ne pas y prêter attention. Eux surtout.


Jambon et fromage au soleil, café et bière au bar d'altitude, descente par les pistes (rouges svp!)... Et bien je suis heureux de tout ça.



Merci à vous 3 d'avoir su m'accompagner en toute simplicité et discretion. La poudre dans le vallon de droite était pourtant si vierge...

2 commentaires:

Le Ced a dit…

Je lis souvent ton blog par le biais de celui de Carine,toujours aussi bien écrit comme l'article de montagnes Mag...
Content de te voir sur des skis et content aussi pour ta Dream time a toi!

Anonyme a dit…

Ca y est ! Je me recycle dans ce type de rando : montée par le hors piste et descente sur les pistes.. Ca rappelle ton site Helicorando !
C'était bon de te voir heureux en montagne.. Sur un nuage (que tu as bien pris en photo d'ailleurs.
A bientôt l'ami
Lari