lundi 17 septembre 2007

Retour de flammes



Retour pour une troisième fois de l'été dans le cirque de la Charpoua. A croire que cet endroit me plait... Disons qu'il est adapté au contexte du week end. Trouver un endroit où il est possible de laisser les filles vadrouiller pendant que je me déchire les bras dans du granite "exigeant", avec un joli bivouac entre les deux... La Charpoua est là pour ça.


Après avoir parcouru samedi "Monseigneur Lefèvre" dans les contreforts de l'Evêque avec Julie, après avoir passé une très bonne soirée au refuge où nous rejoignons Catherine qui nous surveillait de loin, deux compères me rejoignent dimanche pour aller titiller les fissures des flammes de pierre.




Des fois que l'on doive bouffer de la fissure (tiens donc, y aurait il derrière tout ça un objectif caché???) les voies des Flammes de pierre sont parfaites. Ce dimanche, c'est "La reprise" (300m., EDsup) qui est au programme.







Une voie "Vogler" dans le Mt Blanc, c'est la garantie de longeurs mémorables dans des fissures Yosemitiques... D'ailleurs je paierai mon dû dans L4, un dièdre/cheminée rectiligne en 6b+ où je me mets terreur comme ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé.



Cette fissure qui monte, qui monte... mon stock de coinceurs qui s'amenuise, qui s'amenuise... Un petit conseil si vous y allez : partez avec un sérieux stock de tailles intermédiaires (entre #1 et #0.5) sous peine de finir comme moi : guenille




Je trouve cette voie difficile, mais quelle ambiance! Le gaz et la verticalité des Flammes sont au rendez vous.


Ci contre, Romain et Olivier dans L5, 6c






Dommage qu'il "faille" arrêter avant la fin. A R6, nous décidons de tirer les rappels car le dernier train au Montenvers ne nous attendra certainement pas, et personne n'a envie de redescendre jusqu'a Chamonix à pieds.


Ca mérite franchement de retourner "finir" le travail, et d'aller voir de plus près le fameux "7a dans une fine fissure" (glurp!) de L7.


Bon, question subsidiaire : pourquoi, outre le fait que ce soit bon, aller faire de la fissure alors que les conditions en alpinisme sont excellentes??? Pour se mettre la caisse, c'est ça??? Mais alors, il y aurait un projet qui s'annonce pour bientôt?

Un indice :
la mecque mondiale de l'escalade...
le saint Graal de tout grimpeur...
réponse ici même dans la semaine

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Ben j'ai été voir la fine fissure de L7 en 7a ! ça envois du bois !!!
1° spit à 20m, et pour y arriver, une fissure et rien sur les cotés...Dément mais psychologiquement déroutant.
Manu